Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


Support: Un enfant précoce :composition N°2 du second trimestre niveau:3AM:

Partagez
avatar
sellami kamel

Support: Un enfant précoce :composition N°2 du second trimestre niveau:3AM:

Message par sellami kamel le Mer 29 Jan 2014 - 18:47

composition  N°2  du second  trimestre  niveau:3AM:

Lorsque j’étais encore très jeune et que ma mère allait au marché, elle me laissait au passage dans la classe de mon père qui apprenait à lire à des gamins de six ou sept ans.
Un beau matin, ma mère m’a déposé à ma place et est sortie sans dire un mot pendant que mon père écrivait magnifiquement sur le tableau :
« Le petit garçon a désobéi, sa maman l’a puni. »
Tandis qu’il arrondissait un admirable point final, j’ai crié : « Non, ce n’est pas vrai. »
Mon père s’est retourné et m’a regardé stupéfait.
Il s’est écrié : « Qu’est-ce que tu dis ? »
-Maman ne m’a pas puni ! Tu n’as pas bien écrit !
-C’est écrit ?
La surprise lui a coupé la parole un moment.
« Voyons, voyons, a-t-il dit, est-ce que tu sais lire ? »
-Oui.
-Eh bien, lis !
J’ai lu la phrase à haute voix. Alors, il est allé prendre un livre et j’ai lu sans difficulté plusieurs pages.
Je crois qu’il a éprouvé ce jour-là la plus grande joie et la plus grande fierté de sa vie.
Les quatre autres instituteurs ont voulu m’entendre ; ils ont envoyé leurs élèves à la récréation pour m’écouter déchiffrer l’histoire du petit Poucet.
Mais lorsque ma mère est revenue, au lieu d’admirer cet exploit, elle a pâli, elle a refermé le livre et m’a emporté dans ses bras en disant : « Mon dieu ! Mon dieu ! »

Marcel Pagnol, La gloire de mon père

Compréhension de l’écrit.
1-Qui parle dans ce texte ? Relève deux indices qui le montrent. (1.5pt)
2- De quoi parle-t-il ? (1pt)
3-Quelle est la profession du père de Marcel ? (1pt)
4- Réécris ces phrases en répondant par Vrai ou faux. (1.5pt)
-Marcel a fait sa 1ère année avant l’âge de 6 ans.
-Il a su lire avant l’âge de 6 ans.
-Son père n’était pas content de ses capacités.
-Marcel avait bien désobéi et il a été puni.
-Marcel a su lire l’histoire de petit Poucet.
-Cette école compte cinq enseignants.
5-Choisis la bonne réponse :
Le petit Marcel a pu lire la phrase parce que : (1pt)
-son père lui a appris à lire à la maison.
-il a écouté son père quand il venait en classe.
-les autres instituteurs l’ont aidé.
Son père a été surpris parce que : (1pt)
-Marcel a crié en classe.
-il a été puni.
-il a su lire ce qu’il avait écrit.



Après cet exploit, sa mère : (1pt)
-a eu peur que le petit ne soit malade.
-a été aussi heureuse que son père.
-a voulu le faire lire à la maison.
6-Sa mère le laissait dans la classe de son mari, pourquoi ? (1pt)
7-Quel sentiment a été ressenti par le père ? (1pt)
8-Relève du texte deux mots liés au champ lexical de : « école ». (1pt)
9-La surprise lui a coupé la parole un moment. (1pt)
A qui renvoie le pronom personnel souligné ?

10- Les quatre autres instituteurs ont voulu m’entendre ; ils ont envoyé leurs élèves à
la récréation pour m’écouter déchiffrer l’histoire du petit Poucet.
Réécris cette même phrase au singulier en la commençant ainsi : (1pt)
L’instituteur……

Production écrite :
A ton tour ; raconte à tes camarades de classe un souvenir d’enfance qui t’a marqué et qui est resté gravé dans ta mémoire.
Tu diras : *-où cela s’était passé,
*-quel âge tu avais,
*-ce qui t’est arrivé et ce que tu as ressenti,
Critères de réussite :
- Tu écriras ton texte à la première personne du singulier.
-Tu utiliseras le présent d’énonciation pour le souvenir et les temps du passé pour les événements.
-Tu emploieras les déterminants possessifs démonstratifs.


_________________
sellami kamel

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017 - 22:29