Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


objectivité et subjectivité:

Partagez
avatar
sellami kamel

objectivité et subjectivité:

Message par sellami kamel le Lun 3 Fév 2014 - 15:03

Pour décrire une chose, un événement, un fait, nous devons fournir à son propos des informations objectives. Nous pouvons certes difficilement échapper à nos subjectivités, mais il faut malgré tout tendre avec le maximum de force et d'honnêteté à l'objectivité en croisant les différents points de vue subjectifs et en faisant abstraction autant que faire se peut de nos propres opinions.
L'objectivité est donc un idéal, certes inaccessible, mais vers lequel nous devons tendre avec ténacité.
L'objectivité est ainsi la notion fondamentale qui accompagne l'information. Si nous pouvons donner des informations objectives sur un fait, c'est que ce fait est objectif. Un fait objectif n'a pas besoin de nous pour exister. Il existe hors de toute relation que nous pouvons avoir avec lui. Ce fait nous est donné à voir.
On convient généralement qu'il n'est pas possible de connaître un fait de manière objective. On doit admettre la subjectivité avec laquelle nous l'appréhendons.
Mais la subjectivité apparaît alors comme la critique que l'objectivité accepte de se donner à elle-même. Elle se situe dans le même système de pensée. L'objectivité affirme que les choses sont en elles-mêmes. La critique subjective y convient. Elle se contente de présenter une méthode d'observation : tout dépend du point de vue depuis lequel on se trouve. Il faut pour approcher la vérité objective croiser des angles de vue différents, mais l'idéal d'une vérité objective perdure.
Dans sa forme la plus forte, la critique subjective fait apparaître l'impossibilité de connaître cette vérité. Dans sa forme la plus faible, elle se limite à donner un avis, une opinion à son sujet, sans la mettre en doute.
Source: Cqfd ! :sleepcap:



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


_________________
sellami kamel

    La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû 2017 - 13:49