Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


Plus-que-parfait de l'indicatif:

Partagez
avatar
sellami kamel

Plus-que-parfait de l'indicatif:

Message par sellami kamel le Jeu 8 Mai 2014 - 20:20

Leçon du jour : Plus-que-parfait de l'indicatif:

A. Emploi du plus-que-parfait
1 Le plus-que-parfait employé avec un autre temps du passé (passé-composé ou passé simple) permet d'exprimer l'antériorité d'une action par rapport à une action passée.
Exemples :
- Elle m'a dit qu'il ne l'avait jamais vu.
- Elle me raconta qu'il ne l'avait jamais vu.
2 le plus-que-parfait peut également exprimer une habitude ou une action répétée. Lorsqu'il est précédé par "si", il exprime alors un fait qui ne s'est pas réalisé dans le passé.
Exemple :
-Pendant de longs mois, il avait cherché la solution sans jamais la trouver.
Si tu étais venu, nous aurions visité la ville.
» B. Construction du plus-que-parfait
On conjugue les auxiliaires être ou avoir à l'imparfait de l'indicatif auquel on ajoute le participe passé du verbe à conjuguer.
Exemples :
- Nous étions partis à six heures du matin.
- Ils avaient raconté leur voyage


_________________
sellami kamel

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017 - 10:46