Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


Epreuve: CAPEM:

Partagez
avatar
sellami kamel

Epreuve: CAPEM:

Message par sellami kamel le Mer 30 Avr 2014 - 12:36

Bonjour !
Vous allez passer votre examen de CAPEM, bientôt ou dans quelques jours. Alors, pourquoi avez-vous peur, et pourquoi ce stress ? Dites :
• Je suis un bon professeur,
• Je travaille bien avec mes élèves,
• Je prépare bien mes cours,
• Je fais des recherches pour me documenter, et pour élargir mes connaissances,
• J’essaie par tous les moyens à perfectionner mon français,
• Mes documents sont bien présentés (tenus) et à jour / cahier de textes – cahier-journal - cahier de notes – les répartitions (programme)
• Je cherche la bonne méthode, la bonne stratégie pour aider les enfants à manipuler cette langue.
• Je ne monopolise pas la parole ; je veux que mes élèves s’expriment.
• J’utilise les moyens audio-visuels pour aider l’apprenant à observer, a remarquer, à interpréter lui-même ce qu’il voit, ou ce qu’il écoute ; ainsi il apprend à parler, à dire quelque chose.
• Cette bonne entente entre mes élèves et moi les pousse à fournir des efforts.
• J’ai deux cours à présenter devant les jurys, c’est-à-dire deux heures de travail : je ne peux pas être excellent(e) mais je ferai une très bonne démonstration.
• Le trac, c’est normal, mais une fois je démarre mon cours, j’ai confiance en moi-même et je commence à travailler avec les enfants.
• Je ne dois pas resté planté sur l’estrade, je dois bouger entre les rangs, ou aller d’un groupe à l’autre pour superviser les travaux des enfants, et pour relire ce que j’ai mentionné au tableau.
• Je pose une question, et je la reformule (poser la question d’une autre manière) pour permettre aux élèves de comprendre et de donner des réponses.
• Je fais travailler au maximum les élèves : cahiers d’essai, tableau, expression, …
• Je dois surtout bien gérer le temps : je peux consulter ma fiche pédagogique pour respecter ce que je veux réaliser avec les enfants, et je dois terminer mon cours avant la sonnerie.
• Au débat, je noterai toutes les remarques sur mon cahier de formation. Je dois répondre à deux questions : pédagogie et législation (l’établissement où je travaille possède des documents concernant la législation).
Voilà, j’espère que tu es prêt(e) à faire face aux jurys, toi qui as les moyens pour réussir :
- La leçon du jour bien préparée,
- Les enfants qui attendaient ce jour,
- Les outils didactiques,
- Le courage et la volonté, surtout.
MERCI, ET BONNE CHANCE !
PAR:MBM


_________________
sellami kamel

    La date/heure actuelle est Mer 18 Oct 2017 - 20:59