Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


Référence anaphorique et référence déictique:

Partagez
avatar
sellami kamel

Référence anaphorique et référence déictique:

Message par sellami kamel le Mar 18 Mar 2014 - 18:02

Référence anaphorique et référence déictique:

Le père, Julien, se calme sitôt qu’il a appris que son fiston a bien travaillé dans son examen de français. Il devient plus tendre et félicite le petit. Sammy n’hésite pas alors à reprendre son je d’être parlant et son jeu d’enfant capricieux.
-Vas-tu m’acheter le vélo que tu m’as promis ? demande-t-il à son papa.
-Mais il a fermé boutique, répond Julien en faisant comme s’il n’avait rien entendu.
-Qui est-ce qui a fermé boutique ? interroge l’enfant éberlué.
-Ah ! Je t’ai donné juste une référence déictique, j’ai oublié que tu n’étais pas présent à la discussion que j’ai eu avec ta maman tout à l’heure, donc tu ne connais pas le contexte.
-A ce moment précis, tu oublies, papa, que j’étais encore une non-personne et que j’ai eu droit à un il de mépris de la part de mes parents chéris.
-Monsieur Augustin a fait banqueroute et il a dû fermer son magasin de jouets, balbutie tristement Julien comme pour inviter son fils à faire de compassion envers le banqueroutier et l’ami de la famille.
-Maintenant, c’est plus clair, ton il est une référence anaphorique et je ne peux qu’être désolé pour elle.
-C’est qui elle ?
-La fille d’Augustin, je t’en ai déjà parlé, papa, tu es amnésique ou quoi ?
-Soigne ta façon de parler avec ton papa, Sammy !
-Pardon papa, je t’ai pris pour n’importe quel tu !
Le papa se tait, satisfait d’avoir changé l’objet du discours, de détourner son fils de ce ilpris dans son sens de référence anaphorique en rapport avec antécédent vélo, cette chose munie de deux roues qui coûte trop cher pour un chef de famille qui a du mal à joindre les deux bouts.


_________________
sellami kamel

    La date/heure actuelle est Dim 17 Déc 2017 - 14:57