Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


Grammaire Traditionnelle ou Grammaire Moderne

Partagez
avatar
Admin
Admin

Grammaire Traditionnelle ou Grammaire Moderne

Message par Admin le Mar 31 Déc 2013 - 16:32

Notre époque peut être caractérisée par deux faits,qui ont trait à la langue française :
--  les gens,quelque soit leur niveau d'instruction,font de plus en plus de fautes d'orthographe et de grammaire.
--  de nombreux spécialistes estiment que l'enseignement ou l'apprentissage du français est trop traditionnel,alors que d'autres le jugent trop moderne.
Si on (les gens d'un certain âge) désire simplement se mettre en mémoire les règles essentielles de la langue française,on aura beaucoup plus de facilité à les retrouver dans une grammaire qui fut celle de l'enfance et de l'école.
Mais il n'en reste pas moins vrai que la grammaire a connu des transformations fondamentales qui affectent progressivement et de façon irréversible l'enseignement ou l'apprentissage de la langue française.
Faut-il oublier la grammaire traditionnelle et ne s'intéresser qu'à la grammaire moderne ?
Moi,je crois honnêtement qu'il est indispensable de s'attacher à opérer la synthèse entre les deux grammaires,entre acquis anciens et apports nouveaux,pour une meilleure expression orale et écrite.

avatar
sellami kamel

Re: Grammaire Traditionnelle ou Grammaire Moderne

Message par sellami kamel le Jeu 16 Jan 2014 - 10:25

Le fait d’appeler quelqu’un par son nom propre n’est pas un signe de connaître la personne qui le porte. Or, si cela est vrai, on peut dire que la simple (ou pas si simple)  description des éléments qui composent une langue ne va pas tout nous dire sur elle. C’est pour cela que je vois très intéressant l’existence des méthodes modernes qui voient la langue comme un système de communication dont il faut remarquer l’importance des interactions personnelles et les échanges avec l’entourage qui configurent la situation communicative. Mais on ne peut pas négliger le besoin de nommer quelqu’un, par exemple, pour savoir de qui on parle. Au contraire il sera presque impossible de s’adresser à quelqu’un. C’est un phénomène humain de classifier tout.

Alors, le but des études d’une langue ne sera pas, à mon avis, seulement la description et les applications des règles grammaticales données mais cela ne veut pas dire qu’on ne puisse pas essayer de l’expliquer en étudiant les éléments qui la construisent.

 Cependant une approche pragmatique à la langue, qui contemple les contextes et situations les plus variés tout en considérant les éléments situationnels concrets à chaque fois, créant par là un inventaire exhaustif, n’est pas non plus un garant d’arriver à saisir la langue, qui reste dans une certaine mesure, autant par une approche que par l’autre, inatteignable.

Les grammaires, elles ont toutes quelque chose à dire et c’est à nous le travail de tirer d’elles tous les enseignements, de les réorganiser et de les adapter aux niveaux des élèves avec cohérence aux objectifs didactiques dans le cadre institutionnel et complexe qui est l’école.


_________________
sellami kamel

    La date/heure actuelle est Lun 26 Juin 2017 - 6:29