Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


Devoir surveillé N°3 Support: Boufekra l’avare Niveau:2am:

Partagez
avatar
sellami kamel

Devoir surveillé N°3 Support: Boufekra l’avare Niveau:2am:

Message par sellami kamel le Dim 9 Fév 2014 - 18:56

CEM:Med Mehamli Barika: Classe 2è AM
Devoir surveillé N°3
Boufekra l’avare
Il était une fois, un homme célibataire appelé Boufekra. Il était trapu et avait un gros ventre. Boufekra était rusé et avare. Il était si avare que ses voisins ne l’ont jamais vu allumer le feu pour préparer à manger. Pour se nourrir sans dépenser un sou, chaque matin, il donnait à sa voisine Fatma une aubergine pour la faire cuire dans sa marmite. Fatma ne refusait jamais car elle était gentille, naïve et généreuse.
Un beau matin, Fatma s’aperçut que l’aubergine de son voisin doublait de volume et absorbait la moitié de son bouillon.
« Ah ! Boufekra m’a bien eue ! Il mérite une bonne leçon ce vilain profiteur ! »
Le lendemain, une fois l’aubergine cuite, elle la saupoudra abondamment de sel et la lui donna en lui souhaitant bon appétit. Arrivé chez lui, l’avare gouta son aubergine et découvrit qu’elle était immangeable.
Depuis ce jour là, Boufekra décida de préparer seul ses repas et Fatma sa voisine ne le revit plus jamais.
« Tel est prit celui qui croyait prendre »
Texte élaboré par le PEM
I/Compréhension de l’écrit :
1) Lis bien le texte puis complète le tableau suivant.
Formule d’ouverture Elément perturbateur Formule de clôture


2) Réponds par (vrai) ou (faux)
a- Boufekra était marié. b- Boufekra préparait seul ses repas.
c- Fatma était avare. d- Fatma acceptait de cuire l’aubergine de Boufekra.
3) Classe les traits de caractère dans le tableau qui suit. (généreux- rusé- gentil- naïf- avare- profiteur)

Boufekra Fatma
.......................... ..............................
.......................... ..............................

4) Que fit Fatma pour punir Boufekra ?
5) Relève du texte (4) mots du champ lexical de la « nourriture »
6) Trouve dans le texte le contraire de avare et naïve.
6) « Fatma saupoudra l’aubergine de boufekra de sel puis la lui donna. »
Que remplacent les pronoms soulignés dans la phrase ci-dessus ?
7) Décompose la phrase en groupes puis précise les constituants du GV.
« Chaque matin, Boufekra donne une aubergine à sa voisine. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Complète :
Boufekra goûta l’aubergine puis il choisit de la jeter.
Nous………………..l’aubergine puis nous ………….de la jeter.
9) Boufekra était avare, rusé, profiteur et gourmand.
Réécris la phrase en remplaçant Boufekra par Ses voisines.
-Ses voisines……………………………………………………………………..
10) Relève la morale de ce texte.


_________________
sellami kamel

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017 - 22:30