Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


Devoir surveillé n°3 Niveau:4AM support:la descrimination contre les filles:

Partagez
avatar
sellami kamel

Devoir surveillé n°3 Niveau:4AM support:la descrimination contre les filles:

Message par sellami kamel le Mar 28 Jan 2014 - 16:36

Devoir surveillé n°3 Niveau:4AM

Le texte:
Dès l’âge de sept ans, j’étais déjà obligée de partager avec mes sœurs, les travaux de la maison : je rangeais les chambres, je faisais la vaisselle et même la lessive. Il n’était pas question de demander à mon frère d’en faire autant ; le garçon n’avait rien à faire. Nous les filles, nous étions là pour servir.
Toute l’attention était tournée vers mon frère. Après le certificat d’études, la famille entière était prête à se priver, à faire des sacrifices pour qu’il continue ses études et qu’il ait un diplôme. Mes études n’intéressaient personne… A onze ans, je savais déjà qu’on ne ferait aucun effort financier pour m’aider à aller au lycée qui était payant. Pourtant j’obtenais de très bonnes notes, mais elles passaient inaperçues. Mon frère était un homme et son avenir passait avant tout.
Quand j’eus quinze ans, on voulut me décider à fonder un foyer. En clair, il fallait arrêter mes études. Quand je dis à ma mère que je ne voulais pas me marier, que je voulais étudier, elle mit son doigt sur sa tempe, d’un geste qui signifiait « elle est folle, cette fille ».

D’après Gisèle Halimi La cause des femmes
I- Compréhension de l’écrit:
1. Lis le texte, puis recopie la bonne réponse.
a- L’histoire parle : d’étudiants / d’une fille / d’ouvriers.
b- La fille pense que sa famille : - préfère celui qui travaille bien
- préfère les garçons
-préfère les filles
2. Lis le texte, puis écris VRAI ou FAUX
a- La fille voulait continuer ses études.
b- La fille voulait se marier.
c- La famille était injuste avec la fille.
3. Complète le tableau ci- dessous par les expressions suivantes :
N’avait rien à faire / là pour servir / doit se marier / doit continuer ses études.
Le garçon La fille
- -
- -
4. Recopie la bonne réponse.
« Fonder un foyer. »
Cela veut dire : étudier / travailler / se marier
5. Donne un titre à ce texte.
6. Décompose cette phrase complexe en propositions (principale et subordonné) :
Quand j’eus quinze ans, on voulut me décider à fonder un foyer.
7. « J’étais obligée de partager avec mes sœurs les travaux de la maison. » Complète
Nous ………………………………………………… de la maison.
Production écrite:
Est-ce que tu es pour ou contre le comportement de la famille de cette fille ? Dis pourquoi.


_________________
sellami kamel

    La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû 2017 - 20:49