Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


Les écarts entre l’oral et l’écrit

Partagez
avatar
Admin
Admin

Les écarts entre l’oral et l’écrit

Message par Admin le Mar 31 Déc 2013 - 10:40

La prononciation et l’orthographe présentent en français de profondes différences. Alors que la prononciation a évolué et se modifie sans cesse, l’orthographe, depuis deux siècles, ne change que très lentement. L’écart entre l’oral et l’écrit était déjà très ancien en ancien français (français du moyen âge) et il n’a cessé de grandir. Cela explique, par exemple, que le même son -è- puisse être transcrit par –ai- (raie),-è- (très),-ei- (pleine), etc.

  Il n’y a pas de correspondance systématique entre les sons et les lettres ou groupes de lettres :
- le même son peut être transcrit de plusieurs manières, et on peut avoir alors des homophones (mots de même prononciation et de sens différents) :
                        sot et seau, pot et peau, mot et maux ;

     -    une même lettre finale peut être prononcée ou non :
                      - t non prononcé dans pot, mais prononcé dans le mot d’origine américaine hot-dog ;
                      -c non prononcé dans broc, mais prononcé dans toc ;

     -   deux mots de sens différents peuvent avoir la même orthographe, mais des prononciations différentes ;
                      -pub (abréviation de « publicité ») et pub (débit de boissons anglais).
 
  Cette absence de correspondance systématique s’illustre par la différence entre la lecture et la dictée.
   La lecture à haute voix est possible sans erreurs majeures parce que les graphies sont plus nombreuses que les sons  qu’elles transcrivent et que les règles d’usage concernant les lettres non prononcées sont fondées sur des fréquences élevées. En revanche, la dictée est rendue difficile pour les raisons inverses : présence de lettres non prononcées, multiplicités de graphies possibles, existence de graphies dites « étymologiques ».

Adouma

Re: Les écarts entre l’oral et l’écrit

Message par Adouma le Jeu 2 Jan 2014 - 12:36

Très bon sujet .Merci Mr admin pour le partage.
avatar
sellami kamel

Re: Les écarts entre l’oral et l’écrit

Message par sellami kamel le Jeu 16 Jan 2014 - 10:32

Langue et écriture sont deux systèmes de signes distincts (le second représente le premier). L'écriture est un code second car il n'est pas inhérent à la notion de langue (beaucoup de communautés linguistiques ne connaissent pas l'écriture) et il résulte d'un recodage ou transcodage du code oral.
L'objet de la linguistique est le mot parlé (et non pas la combinaison entre mot parlé et mot écrit). Dans le code oral les signifiants sont liés à une substance sonore, dans le code écrit les signifiants graphiques représentent une transcription du code oral (dans ce sens on peut dire que l'écriture est un medium, une technologie).


_________________
sellami kamel

Contenu sponsorisé

Re: Les écarts entre l’oral et l’écrit

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû 2017 - 17:51