Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

Partagez
avatar
Admin
Admin

L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

Message par Admin le Sam 4 Jan 2014 - 15:27


Introduction
 
    Les principes de la grammaire transformationnelle avaient été vite incorporés dans les méthodologies de l'enseignement des langues .Priorité à la syntaxe était le mot-clé .Des linguistes ont évidemment critiqué cette approche .Leur argumentation s'articule essentiellement en deux points :
          1-La recherche de la vérité linguistique est étroitement liée au concept de la réalité psychologique
          2-Actuellement, on admet, d’une façon générale, que le sens sémantique et la pragmatique doivent former la base de n'importe quel modèle de langue ayant une vérité psychologique.
 
 
L'approche sémantique
 
    Suivant l'approche traditionnelle, les apprenants sont censés convertir des phrases actives à la forme passive et vice-versa .Cela ne leur permet, cependant, pas de former des phrases simples et significatives dans la forme passive, la base sémantique de la voix étant complètement négligée.
    Les élèves se posent souvent des questions concernant l'utilité de la voix passive puisque la voix active les a amenés à saisir le sens de la phrase .Il faut justement savoir que la voix passive n'est pas secondaire et ne dérive pas de la forme active.
 
 
Illustration
 
    1- L'enseignant commence par dessiner une pierre ou n'importe quel autre objet inerte.
    2- Puis, il demande aux élèves, individuellement ou par groupe, de faire une liste de ce que la pierre peut faire -éviter l'usage du mot verbe ( Indiquer cela par une flèche qui sort de la pierre ) Exemples : tomber, casser...
    3- Maintenant, il leur demande une liste des choses qu'on peut faire à la pierre .Indiquer cela par une flèche qui mène à la pierre.Exemples : lancer, frapper ...
Faire remarquer que quelques mots peuvent être dans les deux listes : casser ...
    4- Présenter des pairs de mots : pierre /lancer
homme /tomber
fenêtre/casser
Demander aux élèves de mettre une flèche à droite si la personne ou la chose fait l'action, une flèche à gauche si elle subit l’action.
- - - -)pierre /lancer
    5- Introduire les mots passifs et active
    6- Utiliser d'autres pairs pour aider les élèves à identifier les deux formes.
    7- L'enseignant peut alors présenter des pairs ambiguës comme :
garçon/trouver
ballon/frapper
L'apprenant peut choisir les deux directions et comprendra que le choix affectera le sens.
   8- Demander aux élèves de créer leurs propres exemples en utilisant des flèches.
   9- Un exercice final : dessiner une personne, un animal ou un objet quelconque, une flèche à gauche ou à droite ; et demander aux élèves de rédiger une phrase pour chaque flèche.

 


Par Kiki1964
avatar
sellami kamel

Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

Message par sellami kamel le Jeu 16 Jan 2014 - 10:12

tres bon exposé ,merci  collègue........


_________________
sellami kamel

    La date/heure actuelle est Sam 21 Oct 2017 - 16:40