Parler français en Algérie et ailleurs

Rejoignez-nous, vous ne serez pas déçu !

Cliquez sur « s’enregistrer ».
Parler français en Algérie et ailleurs

Le français pour tous et tous pour le français

(...) je fais dire aux autres ce que je ne puis si bien dire, tantôt par faiblesse de mon langage, tantôt par faiblesse de mon sens. Montaigne

Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe ! Victor Hugo

Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Guy de Maupassant

La vraie éloquence se moque de l'éloquence (...) Pascal


Composition de français du troisième trimestre avec corrigé

Partagez

hellionalgeria

Composition de français du troisième trimestre avec corrigé

Message par hellionalgeria le Dim 29 Avr 2018 - 16:09

Sujet de composition du troisième trimestre avec corrigé
Le 29 / 04 / 2018
Année scolaire : 2017-2018                                                                        Niveau : 3 année moyenne
La robe kabyle, patrimoine précieux de l'histoire de la Kabylie.

La robe kabyle de par ses couleurs vives et chatoyantes égaille et fait briller la femme de mille feux. Cette robe ancestrale a su traverser les âges, elle a d'ailleurs inspiré un grand nombre d'artistes, de poètes ou de peintres.

La robe kabyle a constamment fait l'objet de créativité dans la façon de mettre les dentelles ou Lahwaci, mais elle n'a jamais été modernisée au sens propre du mot jusqu'à une période récente. La confection du costume kabyle est typique à chaque région. C'est ainsi que l'on retrouve "Taqendurt" ou "taksiwt" Iwadiyen", iâzzugen, nath-aïssi, ne bgayet, nat wassif, etc. 
El fouta est une pièce importante de la robe traditionnelle de kabylie. C'est un tissu assorti qui se porte par-dessus la robe kabyle (tajelebth n'kbayel). En général, la fouta se compose d'un tissu brodé de bandes ou de rayures de couleurs différentes qui se succèdent.
Ce vêtement s'est de tout temps, généralisé à tous les types de tissages. Le costume traditionnel se compose de cinq éléments : La djebba kabyle, dite "Thaqandourth" est l'élément de base du costume et comporte un col arrondi à volants et de longues manches de couleur jaune ou orange. Le vêtement est garni au niveau de la poitrine de motifs brodés en zigzag et de bouclettes (dentelles kabyles) de plusieurs couleurs, le tout inspiré de l'écriture kabyle. Elle est rehaussée d'un tablier, dit "foudha" ou "fauta", décoré de rayures verticales multicolores. La ceinture, dite "h'zam", se compose d'un ensemble de fils de laine multicolores tressés et munie de pompons aux extrémités. La coiffe est composée d'un foulard carré, dit "m'harma", décoré de motifs floraux et plié en triangle sur la nuque avant d'être noué par les extrémités au-dessus du front.
T. Abdelkader,  Traditions algériennes, publié le Samedi 19 Février 2011 dans le site réflexiondz.com
QUESTIONS
I-                   COMPREHENSION  : 
1-      De quoi parle t- on dans ce texte ?       (1pt)
2-      De quel patrimoine s’agit-il ?              (1pt)
a- culturel
b- religieux
c- architectural

    Copiez la bonne réponse

3-      Réponds par « vrai » ou « faux » :     (2pts)
· La robe Kabyle a inspiré beaucoup d’artistes.
· Il existe un seul type de robe kabyle pour toutes les régions d’Algérie.
· La robe kabyle se compose de quatre éléments.
· La robe kabyle contient une seule couleur.
4-      Les femmes qui portent la robe kabyle deviennent très belles. Relevez du texte la phrase qui le montre.                                                    (1pt)
5-      Après la modernisation de la robe kabyle, plusieurs modèles sont apparus. En cherchant dans le texte, relevez le nom de trois modèles.  (1pt)
6-      «Cette robe ancestrale a su traverser les âges… » (1pt)
Le mot souligné veut dire :
a-      Des temps modernes
b-      Faite pour le futur
c-      Héritée du passé
Recopiez la bonne réponse.
 
7-      Relevez du 4ème paragraphe un mot et une expression qui ont le même sens que « La robe kabyle ».                                        (1pts)
Un mot : ……………….
Une expression : ……………………………………
8-      Relevez du 2ème paragraphe un présentatif. (1pt)
9-      Mettez le verbe entre parenthèse ( ) au subjonctif présent : (1pt)
Il faut que le vêtement ………(être) garni au niveau de la poitrine de motifs brodés en zigzag.
10-  Complétez le tableau suivant :           (2pts)
 
Adverbe Adjectif
Constamment……………………..
……………………..traditionnel
 
11-  Complète l’énoncé par les mots suivants : patrimoine - modifications - modèles – toujours. (2pts)
La robe kabyle n’a pas …………………..eu sa forme d’aujourd’hui.  Elle a connu au fil du temps et de la civilisation, des ………………importantes. Bien qu’il existe à présent des dizaines de ………..de robes kabyles modernes, la robe traditionnelle reste un ……………..précieux de la culture et de l’histoire de la Kabylie.
 
II-                 PRODUCTION ECRITE :                 (6pts)
 
Le haïk fait partie de notre patrimoine ancestral. A partir des informations données dans le tableau ci-dessous, rédigez un récit relatant l’histoire du haïk qui fera l’objet d’une exposition lors du mois du patrimoine.
Le patrimoineComposants Valeur traditionnelleUtilisation
Le mot haïk vient du verbe arabe hāka qui signifie «tisser».
Types de haïk : le haïk mrama / La mlaya.
 
-Un petit
triangle de dentelle brodée que l’on surnomme « la djār».
- Longue pièce de tissu
Couleur : blanche/crème.
Matières : la laine ou la soie.
 
- Héritage de la longue présence ottomane établie en Algérie.
- Le haïk était un acte de résistance nationale algérienne contre la politique française.
- Aujourd’hui, c’est une fierté nationale.
Il est porté par la femme à l’extérieur de la maison.
De la tête aux pieds.
 
 
 
 
Corrigé :
I-                   Compréhension :
1-      De quoi parle t- on dans ce texte ?       (1pt)
Il s’agit d’un patrimoine précieux qui la robe kabyle.
2-      De quel patrimoine s’agit-il ?              (1pt)
a- culturel
3-      Réponds par « vrai » ou « faux » :     (2pts)
· La robe Kabyle a inspiré beaucoup d’artistes. vrai
· Il existe un seul type de robe kabyle pour toutes les régions d’Algérie. faux
· La robe kabyle se compose de quatre éléments. faux
· La robe kabyle contient une seule couleur. faux
4-      Les femmes qui portent la robe kabyle deviennent très belles. Relevez du texte la phrase qui le montre.                                                    (1pt)
« La robe kabyle de par ses couleurs vives et chatoyantes égaille et fait briller la femme de mille feux. »
5-      Après la modernisation de la robe kabyle, plusieurs modèles sont apparus. En cherchant dans le texte, relevez le nom de trois modèles.  (1pt)
"Taqendurt" "Iwadiyen", iâzzugen. (Accepter également nath-aïssi, ne bgayet, nat wassif,)
6-      «Cette robe ancestrale a su traverser les âges… » (1pt)
Le mot souligné veut dire :
c-      Héritée du passé
Recopiez la bonne réponse.
 
7-      Relevez du 4ème paragraphe un mot et une expression qui ont le même sens que « La robe kabyle ».                                        (1pts)
Un mot : ce vêtement
Une expression : Le costume traditionnel
8-      Relevez du 2ème paragraphe un présentatif. (1pt)
C’est.
9-      Mettez le verbe entre parenthèse ( ) au subjonctif présent : (1pt)
Il faut que le vêtement soit garni au niveau de la poitrine de motifs brodés en zigzag.
10-  Complétez le tableau suivant :           (2pts)
 
Adverbe Adjectif
Constammentconstant
traditionnellementtraditionnel
 
11-  Complète l’énoncé par les mots suivants : patrimoine - modifications - modèles – toujours. (2pts)
La robe kabyle n’a pas toujours eu sa forme d’aujourd’hui.  Elle a connu au fil du temps et de la civilisation, des modifications importantes. Bien qu’il existe à présent des dizaines de modèles de robes kabyles modernes, la robe traditionnelle reste un patrimoine précieux de la culture et de l’histoire de la Kabylie.
 
II-                Production écrite :
Le haïk est cette longue pièce à base d’un tissu blanchâtre, crème ou écru de laine ou de pure soie ou d’un mélange des deux qui voile la femme algérienne de la tête aux pieds. Son visage partiellement masqué d'un petit triangle de dentelle brodée que l’on surnomme la ‘djār. On dit que le haïk est l’héritage de la longue présence ottomane établie en Algérie, même si le mot provient du verbe arabe hāka qui signifie «tisser».
Il existe plusieurs sortes de haïk à travers toutes les régions d’Algérie : le plus célèbre est le haïk mrama propre à Alger. La mlaya reste par contre, la tenue traditionnelle par excellence de la femme de l’Est algérien. De couleur noire, les femmes constantinoises étaient les premières à la porter en signe de deuil à Salah BEY.
Le haïk est généralement porté par la femme à l’extérieur de son foyer, elle se l’approprie selon les différentes occasions. Le haïk au-delà de sa fonction vestimentaire traditionnelle, était un acte de résistance nationale algérienne contre la politique coloniale française. Les citoyens algériens doivent être fiers de ce patrimoine ancestral historique tout en le faisant découvrir aux jeunes générations. Aujourd’hui, rares sont les femmes qui portent le haïk car il ne peut plus remplir les fonctions sociales de notre nouvelle ère contemporaine.

    La date/heure actuelle est Lun 21 Mai 2018 - 6:18